La pression de service dans un réseau d’eau est une donnée importante et on utilise un manomètre pour la vérifier. Ce n’est pas un gros investissement et cela peut permettre d’éviter des problèmes. Si l’histoire nous apprend que le plus vieux manomètre connu fut inventé au 17e siècle et qu’il fonctionnait avec une colonne de mercure, aujourd’hui ce sont des dispositifs très peu encombrants qui s’installent facilement à n’importe quel endroit d’un réseau.

Les manomètres modernes pour utilisation domestique

La plupart sont des manomètres à membrane ou à tube qui se présentent sous la forme d’un cadran de quelques centimètres de diamètre avec une aiguille sur fond gradué. Ils permettent de lire la pression en temps réel et utilisent deux unités :
– les bars : 1 bar équivaut à 100.000 pascals ou encore 1 kgf/cm² (kilogramme-force par centimètre carré)
– les Psi, une unité anglo-saxonne signifiant pound-force per square inch (livre-force par pouce carré).

Un manomètre peut être installé par piquage sur une canalisation ou venir se greffer directement sur un appareil qui disposerait d’un filetage prévu à cet effet.

Quelques exemples classiques d’utilisation

– La pression baisse dans la canalisation située après le filtre de la piscine ? C’est le moment de vérifier si le système de filtration n’est pas encrassé.

– Vous trouvez que la pression d’eau de votre réseau d’eau domestique est faible ? Un manomètre positionné après votre vanne vous permettra de savoir si vous êtes en deçà de la pression moyenne constatée qui est de 3 bars. N’oubliez pas qu’il faut ouvrir un robinet à fond pour effectuer votre mesure de la pression dynamique et non statique.

– On retrouve toujours un manomètre avec une chaudière car la pression des fluides caloporteurs est garante du bon fonctionnement de votre installation de chauffage. Elle doit se situer entre 1 et 1,5 bars.

– Vous avez installé un réducteur de pression ou au contraire un surpresseur ? Un manomètre placé juste après ce type d’appareil permet de vérifier son bon fonctionnement.

Manomètre sec ou à bain de glycérine ?

Piscine, compresseur, surpresseur… La plupart des manomètres destinés à des utilisations courantes chez les particuliers sont des manomètres secs. Ce sont les moins chers et ils remplissent parfaitement leur mission.

Un manomètre inox à bain de glycérine

Mais dès qu’il s’agit d’une application plus spécifique avec des chocs dynamiques importants et des phénomènes vibratoires, on privilégie le manomètre à bain de glycérine. Son boîtier rempli de liquide permet de réduire la vitesse de déplacement de l’aiguille et de diminuer les contraintes exercées sur les pièces qui composent le mécanisme du manomètre.