Il est parfois nécessaire de rajouter de l’air dans un réservoir à vessie.

Par exemple, lors d’un remplacement de vessie, lors d’une installation neuve ou lors d’un contrôle d’entretien.

La pression de pré-gonflage d’un réservoir à vessie doit être inférieure de 0.2 bar par rapport à la pression de démarrage de la pompe.

Pour cela il conviendra de couper l’alimentation électrique de la pompe avant toute intervention. Ensuite le réservoir doit être complétement vidé de son eau (si il reste de l’eau entre la vessie et la paroi, ce n’est pas normal, la vessie doit être crevée ou poreuse).

Pour remplir le réservoir, vous devez utiliser un compresseur portable ou apporter votre réservoir jusqu’à une station service possédant un stand de gonflage pour pneus.

Le pistolet gonfleur doit posséder un manomètre, afin de contrôler la pression de remplissage (il existe également des contrôleurs de pression portable  ICI)

Une fois le réservoir vide, raccorder le compresseur sur la valve d’entrée d’air (la même que sur une chambre à air de vélo) et effectuer le remplissage du réservoir à vessie.

Exemple : pour une pression de démarrage de 2.5 bar, pré-gonfler le réservoir à 2.3 bar.

Une fois le pré-gonflage terminé, remettre la pompe en marche et contrôler les réglages en faisant 2 ou 3 cycles Marche/Arrêt pour vérifier que la pompe redémarre bien à la pression de consigne basse.