Vous ne voyez vraiment pas ce que c’est qu’un robinet flotteur ? Pourtant il y en a forcément au moins un dans votre maison que vous actionnez régulièrement, c’est celui qui gère le remplissage du réservoir de votre chasse d’eau. Le principe du robinet flotteur est donc très simple, il s’agit d’un dispositif destiné à automatiser le fonctionnement d’une arrivée d’eau. Lorsque le niveau maximum est atteint, le robinet se coupe automatiquement.

Principe de fonctionnement

Un robinet flotteur est toujours composé de quatre éléments :
un robinet qui peut être fabriqué en de nombreuses matières, de l’inox au laiton en passant par le bronze ou le polyéthylène.
un clapet de fermeture
un levier ou une tige qui reçoit le flotteur
le flotteur qui peut être par exemple un bloc de polystyrène ou un ballon rempli d’air.
Le flotteur étant plus léger que l’eau, il flotte à la surface. Lorsque le niveau monte, le flotteur exerce une force mécanique sur le clapet de fermeture du robinet par l’intermédiaire du levier porte-flotteur.

Les différentes utilisations

Nous avons déjà évoqué plus haut le fameux robinet à flotteur de la chasse d’eau, mais il existe bien d’autres applications pour ce dispositif de coupure d’eau dont on se sert aussi dans l’industrie pour d’autres fluides. Le robinet flotteur est la solution pour gérer le remplissage automatique d’une réserve de liquide. Des particuliers s’en servent pour alimenter une réserve d’arrosage ou maintenir un niveau d’eau constant dans un bassin. Les usines les utilisent pour le remplissage de cuves industrielles et de réservoirs.

Le robinet flotteur peut être couplé à une station de pompage. Dans ce cas, le robinet flotteur est équipé d’un système de réglage qui permet de réguler le débit d’eau pour assurer une pression constante. Il va aussi se fermer progressivement en arrivant près du niveau maximum ce qui évite les coups de bélier ou les phénomènes vibratoires importants qui peuvent endommager le réseau en amont.

Un robinet à flotteur horizontal

Robinet flotteur horizontal ou vertical ?

L’une des caractéristiques du robinet flotteur horizontal, c’est que la force exercée par le flotteur est démultipliée par la tige qui fait bras de levier ce qui permet de gérer des pressions allant jusqu’à 8 bars. Cela n’est pas le cas sur les modèles verticaux, ils sont donc réservés à des utilisations avec des pressions plus faibles ne pouvant dépasser 4 bars.